Les granges du Moudang se situent dans la vallée éponyme parallèle à celle du Rioumajou. A la sortie de St Lary  en direction du tunnel de Bielsa, vous passez la route de Tramezaïgues et le hameau d’Eget-cité sur la départementale 929 et vous arrivez  au pont du Moudang, départ de la randonnée. A cet endroit se situe aussi le célèbre « parcours suspendu »  activité très prisé des enfants et des adultes même de haut niveau (UBB).

 

DSC05352DSC05353

Au parking du Pont du Moudang, la Neste de Moudang se jette dans la Neste d’Aure. C’est le point de départ de notre randonnée.  Dirigez vous vers la forêt, le sentier est bien indiqué et accessible aux  personnes à mobilité réduite. Il monte progressivement dans le bois où cris et éclats de rire des aventuriers du « parcours suspendu » font place aux bruits  de la rivière et aux senteurs de pins. Vous pouvez aussi observer vos amis et/ou vos enfants s’amusant sur le parcours.

Le chemin longe la rivière, procurant ainsi une température ambiante agréable et fort rafraîchissante….les tout-petits vous remercieront !

La vallée du Moudang comme celle du Rioumajou sont inscrites à la liste des sites « Natura 2000 » pour préserver sa faune et sa flore. Ces sites appartiennent à la chaîne originelle des hautes Pyrénées et reposent sur des terrains fortement plissés. (cf photo)DSC05374

 

Pour plus d’explications géologiques; cliquez sur le mot géologique.

A la sortie du bois, le chemin débouche sur une large vallée ensoleillée non loin des granges. Vous pourrez remarquer la couleur des roches de la rivière en contre bas …elles sont ocres !

Mais d’où cela peut il venir ? Suivez moi je vous emmène à la découverte des sources de la Reine.

Lorsque vous arrivez  aux granges, vous êtes à 1530 mètres d’altitude. Ce village pastoral est posé sur un plateau de verdure. Il  est souvent déserté à la « mauvaise saison » mais reprend vie au printemps ainsi que pendant l’été et l’automne où les couleurs sont à couper le souffle!. Les brebis présentes sont de race Tarasconnaise et permettent le maintien des prairies. Avancez vous vers la fontaine, pour vous rafraîchir.

Deux solutions s’offrent à vous; continuer à gauche du Pic de la Hount qui scinde la vallée en deux en  suivant le cours d’eau pour rejoindre les sources de la Reine à  (+/-) 1650m d’altitude, soit aller à droite sur le chemin menant au Lac d’Héchempy (cf autre article).

Les  Sources de la Reine sont constituées de 5 sources dont 2  privatisées depuis le 19eme siècle. Ces sources ont fait l’objet d’analyses. Les résultats ont défini  l’eau comme ferrugineuse et ayant des propriétés thérapeutiques  (lutte contre l’anémie principalement).

 » Sources du Moudang « 

Autorisation d’exploitation : 22 Février 1866.

Composition : analyse effectuée par le Pr. FILHOL à Toulouse le 11 Octobre 1880.

Température : 4°C          Débit : 125 l/mn

  • Chlorure de Sodium ………………………………0,0036 gr
  • Sulfate de protoxyde de fer …………………..0,042
  • Sulfate de manganèse …………………………… 0,003
  • Sulfate de chaux …………………………………….…0,0298
  • Silicate de soude ………………………………………..0,022
  • Arsenic ………………………………………………………..traces
  • Iode …………………………………………………………..….traces
  • Matière organique ……………………………………..….0,025
  • Acide carbonique ……………………………………………..0,023

Commentaire du Dr GARRIGOU :  » Source curieuse par son abondance et sa composition. Fer sous plusieurs formes : bicarbonate, sulfate et crénate à l’état de sel de protoxyde et légèrement sulfhydrique. Embouteillée, l’hydrogène sulfuré se détruit par le peu d’oxygène qui reste entre la surface et le bouchon. L’hydrogène sulfuré n’attaquant plus le composé ferrugineux. Celui-ci reste à l’état de sel de protoxyde et sa salubrité totale persiste. C’est là un caractère spécial à cette eau, ce qui lui donne une grande supériorité sur toutes les autres eaux au point de vue du transport.

Qualités : Eau renommée pour son traitement des chloro-anémie, elle fut mise en bouteille. Beaucoup de touristes venaient prendre les eaux et étaient parfois hébergés aux granges.

Cette eau est considérée comme fortement minéralisée. Elle est  à consommer lors de déficit important de minéraux dans l’organisme. Si sa consommation n’est pas contre indiquée par un avis médical, elle permet d’augmenter la teneur en fer du  sang. Le manganèse et le cobalt présents dans l’eau favorisent l’assimilation du fer.

Les sels de fer expliquent d’où vient cette couleur rouille des roches dans le ruisseau issu des sources. La Neste de Moudang dans laquelle il se jette et se dilue ne draine pas autant d’eau ferrugineuse mais une eau plus dure contenant du manganèse. Voilà donc pourquoi cette couleur ne s’étend pas jusqu’au pont du Moudang. La pêche est peu pratiquée dans ces eaux, le poisson n’y est pas abondant à cause du taux de fer trop élevé.

 

Granges du Moudang Topographie

  « L’alcool non… mais l’eau ferrugineuse, oui ! »  Bourvil

Répondre