Canyonning en Espagne sur le Rio Yaga

Un vieux rêve s’est réalisé en ce jeudi du mois d’août : sortie Canyoning en famille.

Journée inoubliable à marquer dans le calendrier.
Dès le lendemain de notre arrivée, nous avons été réserver la sortie auprès du bureau des guides de Saint-Lary.

Accueil charmant, explications nombreuses, choix du jour et de la formule, bon d’engagement et l’affaire était conclue.
La veille du jour J, essayage des chaussures de Canyonning et celui mémorable des combinaisons néoprène…difficile à enfiler sans aide.
« Faut que ça colle au corps » nous à t’on répété plusieurs fois.
Pour coller, elles collaient ces combinaisons, mais dans l’eau froide et vive du torrent on en voit tout de suite l’utilité.
Difficile de s’endormir tellement toute la famille était énervée et pressée d’être au lendemain.

Rendez-vous à 8h30 au bureau des guides de Saint-Lary, appel, rencontre avec Gilles notre accompagnateur et les autres personnes du groupe, perception des tenues et du matériel (sac, bidons) et nous voilà parti en cortège direction l’Espagne.
Notre point de chute se trouve à 45 minutes de voiture coté Espagne après franchissement du tunnel frontalier de Bielsa/Aragnouet, entre Bielsa et Ainsa dans la vallée de Tella.
Et notre « pataugeoire de jeu » sera le Rio Yaga que l’on atteindra au bout d’une piste ( péage de 3 Euros pour y accéder) très accidentée.

La suite en image et une vidéo à la fin

Les préparatifs à l’arrière des voitures sous l’oeil expert de Gilles notre guide, épaté par nos chaussures de Canyonning… louées chez Intersport.

 

Le casque sur la tête, les combinaisons et le sac sur le dos, prêt à partir à l’aventure !

Après ce pont sur le rio, 30 minutes de marche à pied sur un sentier forestier pour atteindre le point de départ de nos aventures aquatiques

Le superbe endroit paradisiaque ou nous allons nous jeter à l’eau

Un petit encas, fermeture des bidons étanches et le fameux « enfilage » des combinaisons néoprène

Comme c’est bon et agréable de tremper dans une eau aussi pure !

Pour l’instant c’est tranquille… pour l’instant

Les premiers obstacles à franchir

Des plages, des baignoires, des piscines, des trous, des rapides, des marmites, des cascades, des tourbillons nous aurons droit à toute la panoplie du liquide

Bon ben là, c’est pas le tout mais il va falloir sauter !

La technique de saut selon Gilles notre guide à bien respecter :
On part sur son pied d’appui, on gaine son corps le plus rigide possible, on croise les bras contre son torse, on retient sa respiration et on saute
Plus facile à dire qu’à faire…
Super amusant et éclatant à faire mais aussi très impressionnant par moment.
Les endroits de sauts facultatifs, étaient toujours accompagné d’un endroit bis à descendre à pied pour ceux qui ne souhaitaient pas les faire.
Je me suis « dégonflé » sur un saut qui était vraiment un peu trop haut pour moi, qui suis sujet au vertige.
Tous ces sauts très ludiques, se faisaient en parfaite sécurité, sous la surveillance et les conseils précieux de notre guide.

Et bien… c’est moi ça

Non ce rocher ne se pousse pas, il faut le contourner !

Je vous laisse imaginer le plaisir d’être là quand la température au soleil, flirtait avec les 40 degrés

Place maintenant à la vidéo
Désolé pour la date et l’heure ( fausses par ailleurs) en incrustation sur la vidéo, impossible de la supprimer…

http://dai.ly/x32x90w

La photo de groupe avec Gilles accroupi en bas au milieu

Le lieu de stationnement au bout de la piste, en vallée de Tella avec le Monte Perdido en arrière plan

Nous sommes resté un peu plus de 5 heures dans l’eau à marcher, sauter, nager, escalader, grimper, plonger etc.
Fourbu, vanné ( les parents plus que les enfants) mais hyper heureux à l’arrivée.
Quel plaisir intégral et superbe bonne journée avec des bonnes parties de rigolade.
Nous avons même ramené des souvenirs de cette journée, des courbatures le lendemain au réveil et quelques bleus sur le corps.
Merci à Gilles du bureau des guides pour son professionnalisme, sa bonne humeur, ses conseils sans cesse répétés et sa patience pour avoir supporter « un groupe lent » comme nous (dixit Gilles).

Maintenant c’est à vous de tenter l’aventure, franchissez la porte des nombreux professionnels du canyonning présent à Saint-Lary et laisser vous tenter, vous ne le regretterez pas.

Merci à vous d’avoir lu cet article.
D’autres articles sur ce coin d’Espagne sont en préparation, revenez vite.
Un p’tit commentaire ci-dessous ou un « J’aime » à l’occasion si vous avez aimé cet article.

 

Répondre