Escalade de l’autre côté de la frontière

Par 27 avril 2014 février 3rd, 2017 A la une, Activités de plein air, La sportive, Scoop.it

Que faire ce week-end à Saint Lary ? Le temps n’est pas au beau fixe ici…On va faire de l’escalade en Espagne ? Prends ton baudrier et c’est parti !!

C’est en compagnie de Karine, de Cindy et de Thomas que nous fuyons le mauvais temps vers le pays des tapas et plus précisément vers le site de Révilla en Aragon. C’est un minuscule village isolé aux portes du Parc National d’ Ordesa et au pied du célèbre Mont Perdu.

Direction le tunel de Bielsa, « il fait pas beau…il fait beau »: comme par magie, un grand soleil nous attend à la sortie du tunnel, +10°, ciel bleu…bienvenue en Espagne !! Après seulement 60km et environ 1h de route (depuis Saint Lary) on gare la voiture à Révilla et les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

SONY DSC

Le calcaire Espagnol est un Bonheur, Cindy (une des toutes meilleures grimpeuses françaises) se régale dans le 7c+ de « l’oreille cassée ».

Le site Révilla offre 3 spots de couenne (voies d’une seule longueur) :  le secteur « Village » parfait pour tous les niveaux (des voies du 5 au 8) dans une roche en super état. Le secteur de « Cueva de Liesva », un magnifique cirque très surplombant…réservé aux gros bras ( la plupart des voies sont dans le 7 et 8)  et le petit secteur de » Trasito » qui lui aussi est très exigeant. Vous trouverez les topos détaillés sur internet.

SONY DSC

Le sourire de Karine…on est bien là !

On profite des dernières lumières du soleil pour gratter quelles mètres d’escalade en rabe. Outre la possibilité de dormir au typique gîte de Lamiana, nous avons opté pour la solution bivouac, et malgré une nuit plutôt…ventée, le réveil avec vue sur les sommets espagnol nous a bien vite fait oublier les quelques heures de sommeil perdues.

Un endroit exceptionnel, a ne pas louper, il faut aller voir le Mirador de Révilla (environ 30min de marche du village). Ici, à plus de 200m de haut, vous surplombez les gorges du rio Yaga et du Barranco…A coup sûr vous y verrez des grands rapaces, des Vautours et même le Gypaète Barbu (une aire de nourrissage a été mise en place par le parc). Ne pas oublier vos jumelles, ou mieux une longue vue.

Tant qu’a y être, allez faire un tour à Ainsa, montez visiter l’ancien château et la superbe plaza Major.

Outre des paysages époustouflants, une gastronomie allégée, des bières pas chères et des rapports humains cocasses, l’Espagne représente un potentiel énorme en terme d’escalade. On y retrouve des spots majeurs de l’escalade mondiale : Rodellar, Mallos de Riglos, Cavallers, Montserrat sont des sites de renommée internationale et à proximité de Saint Lary et des villes françaises du piémont Pyrénéen.

Saint Lary est la porte de l’Espagne et du beau temps quasi assuré. A moins de 1h de route le dépaysement est garanti : le versant Sud des Pyrénées évoque beaucoup plus les paysages méditerranéens pierreux et buissonneux avec une végétation composée de chênes verts et de pins. Attention, pour l’escalade, il faut prendre en compte les expositions des parois…il peut y faire très (trop) chaud en plein été.

 

Prochainement un article plus aquatique avec du cayonning et des churros

4 Commentaires

  • […] "Que faire ce week-end à Saint Lary ? Le temps n’est pas au beau fixe ici…On va faire de l’escalade en Espagne ? Prends ton baudrier et c’est parti !!C’est en compagnie de Karine, de Cindy et de Thomas que nous fuyons le mauvais temps vers le pays des tapas et plus précisément vers le site de Révilla en Aragon. C’est un minuscule village isolé aux portes du Parc National d’ Ordesa et au pied du célèbre Mont Perdu."  […]

  • […] "Que faire ce week-end à Saint Lary ? Le temps n’est pas au beau fixe ici…On va faire de l’escalade en Espagne ? Prends ton baudrier et c’est parti !!C’est en compagnie de Karine, de Cindy et de Thomas que nous fuyons le mauvais temps vers le pays des tapas et plus précisément vers le site de Révilla en Aragon. C’est un minuscule village isolé aux portes du Parc National d’ Ordesa et au pied du célèbre Mont Perdu."  […]

Répondre