Le château de Loarre en Espagne – 2ème partie

Saint-Lary à l’avantage d’être le seul et unique point de passage dans les Hautes-Pyrénées pour se rendre en Espagne.

L’Aragon de l’autre coté des sommets est aussi une magnifique région qui regorge de trésor et de beautés à découvrir(chateau, vieux villages, gorges, canyons et autres sierras…).
Alors, pour une journée ou 2, n’hésitez pas à franchir le tunnel d’Aragnouet et découvrir l’autre versant des Pyrénées.
Je ne peux donc pas résister au plaisir de vous reparler à nouveau de ce magnifique château – abbaye espagnol que nous avons visité pendant les vacances, avec encore plus de photos et d’explications.
Ce château est situé dans les contreforts des Pyrénées Espagnoles, dans la province d’Aragon à 20 kms de Huesca.
Il est situé sur un promontoir rocheux très escarpé, on y accède par une route très pentue et sinueuse.
On ne l’apercoit qu’au tout dernier moment à cause de son mimétisme avec le paysage et la rocaille environnante.
Depuis ce chateau, nous avons une splendide vue imprenable sur la plaine espagnole, à des kms à la ronde.

Après le montage vidéo et avant de passer cette fois aux photos, un peu d’historique :
Le château de Loarre, déclaré patrimoine culturel et monument national en 1906, à été construit au 11ème siècle. C’est le plus bel exemplaire des fortifications espagnoles et le batiment roman se trouve dans un état de conservation remarquable. Il représente un des meilleurs spécimens d’architecture militaire et civile d’Europe.
Bon allez, vous me suivez, j’ai les clefs pour la journée.

P1030023

Vue depuis les derniers mètres de la route

 

P1020901

La 1ère ligne de fortification dite « remparts extérieurs »

 

P1030021

Vue coté abbaye depuis le pied du 1er rempart extérieur

P1020899

La tour flanquante ou tour de guet dans l’enceinte des 1ers remparts

P1020909

Vue sur l’espagne depuis la tour flanquante et les remparts extérieurs

P1020923

Les escaliers menant à l’intérieur de la 2ème enceinte

P1020922

La crypte

P1020935

Vue depuis les meurtrières

P1020939

On apercoit bien la 1ère rangée de rempart

P1020932

Vers la partie monastère et les oubliettes…

P1020968

La partie monastère, logement et garnison est la moins bien conservée

P1020975

accès au donjon principal et au logement royal

P1020996

accès aux remparts du donjon

P1020954

Vue imprenable et superbe sur la plaine espagnole depuis le donjon

P1020980

Le logis royal

P1020987

Les toilettes sèches…royales

P1030004

Pour aller sonner les cloches

P1020946

La place d’armes, dernier bastion avant le donjon

P1020917

L’abbaye

P1020934

Les restes du monastère

P1030056

Village espagnol dans la sierra de Guara sur le chemin du retour

La découverte de pièces romanes et ibères aux alentours laisse penser que le château a été construit sur les ruines de la ville romaine « Calagurris fiburalia ».

En 1020, le roi Sancho III el Mayor de Navarra le fait construire, l’annexant à son royaume et le transformant en bastion défensif face au pouvoir musulman. Ce n’est que sous le royaume de Sancho Ramirez vers 1071 que les travaux de fortification et de construction actuelle commencent, un caractère religieux étant alors conféré au château avec la fondation du monastére des chanoines de San Agustin.
A la mort de Sancho Ramirez, son fils Pedro construit Montearagon devenant le nouveau siège de la congrégation, ce qui efface le caractère monastique de Loarre alors même que sa fonction défensive disparaît peu à peu avec la progression de la conquête du monarque; le château revient à la Couronne d’Aragon, passant aux mains des nobles et des seigneurs.
Le début du 12ème siècle est marqué par le déclin progressif du château de Loarre, exception faite de quelques épisodes de l’histoire de la Couronne d’Aragon. Il perd toutes ses fonctions à partir du 15ème siècle ce qui à largement contribué à son excellente conservation.
Il a aussi servi de lieu de tournage à 2 films célèbres.

Pour en savoir plus, vous trouverez d’autres explications sur ce lieu, comment s’y rendre et ce qu’il y a d’autre à voir dans la région en allant sur la 1ère partie de ce reportage avec une vidéo par ici

 

Si et article vous a plu, n’oubliez pas le guide en laissant un commentaire ou un j’aime en bas de page.

Répondre