Le mohair des Pyrénées : unique et authentique

Mes rencontres avec les producteurs de la Vallée d’Aure m’ont amené à Aulon pour échanger avec Christiane Michou-Baratin, éleveuse de chèvres Angora.

Aulon est un authentique village à l’architecture parfaitement préservée, blotti au creux du vallon de Lavedan, sous la protection de l’imposant Arbizon. Pour vous y rendre, vous devrez emprunter une petite route à Guchen, quelques kilomètres en amont de Saint-Lary Soulan.

 

Christiane Michou-Baratin s’y est installée en 1984 pour créer un élevage de chèvres Angora et produire la laine mohair. Aujourd’hui son troupeau compte environ 150 chèvres (y compris les chevreaux et les mâles reproducteurs), sur 28 hectares de terres situées à une altitude comprise entre 1200 et 1500 mètres (depuis le village jusqu’au hameau de Lurgues et ses magnifiques granges). La ferme est située sur les hauteurs du village et abrite le troupeau durant l’hiver, ainsi que le fourrage et l’atelier qui permet à Christiane d’accueillir les visiteurs.Mohair d'Aulon - l'atelier de la chèvrerie

Elle se définit comme éleveur sélectionneur puisqu’elle mise sur l’amélioration de la génétique pour faire progresser la qualité du mohair, avec la collaboration de quelques dizaines d’éleveurs répartis sur toute la France. L’alimentation et la conduite du troupeau sont également garantes de la qualité de la toison, puisqu’elle est liée à la bonne santé des chèvres. La taille des ongles se fait par exemple tous les 2 mois pour assurer le confort et une bonne position de marche (les ongles et le mohair ont la même composition et connaissent une pousse rapide !).

La tonte est effectuée deux fois par an, avant la transformation du mohair :

  • Christiane Michou-Baratin effectue le tri
  • deux filateurs, situés pour l’un près de Castres, pour l’autre près d’Aubusson, préparent les fils (selon la finition désirée)
  • un artisan teinturier situé à Mazamet colore la laine, utilisant uniquement des teintes artisanales, mais également des teintes naturelles (à l’image de ce nouveau coloris « seigle » obtenu grâce à l’utilisation d’écorces de châtaigniers locaux ou ce coloris « pastel du pays de cocagne » issu de l’isatis tinctoria)
  • Christiane Michou-Baratin fait les pelotes dans son atelier, grâce à une pelotonneuse semi-automatique datant du début du XXème siècle

Mohair d'Aulon - l'atelier de mise en pelotesCe qui compte pour Christiane Michou-Baratin, c’est que chaque étape de cette transformation soit effectuée par un artisan chevronné qu’elle tient à connaître parfaitement.

La vente des produits dérivés se répartit entre :

  • les marchés (elle est présente entre Pâques et octobre sur les marchés de Saint-Lary et Arreau)
  • à la chèvrerie d’Aulon (ouvert tous les après-midis en juillet et août, sur rendez-vous le reste de l’année) où les visiteurs pourront également découvrir l’exposition d’outils anciens et de nombreuses photos
  • sur la boutique en ligne (www.mohair-aulon.com)

Mohair d'Aulon - de nombreux produits sont exposésIl s’agit évidemment de pelotes de laines, mais aussi de tissages (écharpes, étoles, plaids), couettes, chaussettes, peaux tannées. Des modèles de tricots et de nombreux conseils prodigués par Christiane Michou-Baratin complètent cette offre.

Membre de l’association « D’Aure en Louron à la découverte de nos fermes », Christiane Michou-Baratin est une ardente ambassadrice de ces vallées et de ces acteurs qui perpétuent l’activité agricole et l’authenticité de leurs productions. Elle est également intarissable lorsqu’elle présente son activité et ses produits, dont la réputation est assurée par certains de ses clients (des bergers de la vallée, mais aussi des marins bretons ou une compagnie entière de pompiers !) et saura vous captiver en vous faisant partager sa passion.

Mohair d'Aulon - l'atelierJe remercie Christiane Michou-Baratin pour son accueil dans l’atelier d’Aulon et pour le temps qu’elle m’a consacré tout en s’occupant des nombreux visiteurs. J’ai bien sûr utilisé ses chaussettes en randonnée, elles offrent un très grand confort !

 

 

 

Et je vous garantis qu’adultes comme enfants, vous tomberez immédiatement sous le charme des chèvres Angora et de leurs attendrissants petits avant d’effectuer vos achats.Mohair d'Aulon - le comité d'accueil

4 Commentaires

Répondre