Atlas de la Biodiversité Communale

Initié en 2010 par le ministère de l’Écologie, les Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) reposent sur trois objectifs. Connaître la biodiversité environnante par la réalisation d’inventaires. Mener des actions de sensibilisation auprès du public. Préserver cette richesse naturelle en exploitant ces atlas comme des outils d’aide à la décision à destination des élus. Depuis 2012, le Parc national des Pyrénées décline ce programme national au plan local. Sa réalisation s’inscrit dans une démarche associant élus, gestionnaires du territoire, habitants et scientifiques.

Phase d’élaboration d’un Atlas de la Biodiversité Communale (ABC)

D’une durée de trois ans, l’élaboration d’un ABC est pilotée par un comité de suivi. Il est composé d’élus, d’habitants, d’agents du Parc national des Pyrénées et de ses partenaires. La première étape consiste à consulter la base de données déjà existante sur la faune et la flore et de procéder à sa réactualisation. En plus des sorties sur le terrain, les gardes-moniteurs recueillent des informations à l’aide d’appareils photographiques automatiques. Ce travail s’effectue en collaboration avec les partenaires du Parc national (« Les Amis du Parc national », le Conservatoire des Espaces Naturels, l’OFB et l’ONF) et des représentants de la société civile. Trois communes de la Haute vallée d’Aure se sont engagées dans l’élaboration d’un ABC : Bazus-Aure, Guchen et Tramezaygues.

Un nouvel élan des Atlas de la biodiversité

Aujourd’hui, grâce au soutien financier de l’Office Français de la Biodiversité, une nouvelle formule de l’ABC est lancée au niveau d’un regroupement communal. Actuellement en cours d’élaboration en Haute vallée d’Aure, elle concerne les communes d’Aulon, de Cadeilhan-Trachère, de Guchan de Saint-Lary Soulan, de Vielle-Aure et de Vignec. L’objectif est d’identifier des éléments de biodiversité remarquables propres à chaque commune et d’associer plus étroitement des habitants à cette démarche. Cette sensibilisation du public prend la forme de sorties thématiques, de veillées et de randonnées encadrées par des garde-moniteurs du Parc ou ses partenaires. Des animations pédagogiques viennent compléter celles déjà réalisées avec les écoles dans le cadre du passeport éducatif du Parc national. Les gardes-moniteurs participent également aux manifestations organisées par les communes.

Remise d’un livret de l’Atlas de la Biodiversité Communale

Le « Livret de l’ABC » est le document de synthèse remis à chaque commune à la fin de l’inventaire. Il comprend les principales observations et analysées effectuées et propose des pistes d’actions pour une meilleure prise en compte de la biodiversité à l’échelle d’un territoire. Réalisations que les élus peuvent intégrer dans leur politique d’aménagement. Effectuées au sein même des villages (rénovation d’un muret en pierres sèches, restauration de sentier …), elles permettent de rendre plus visible l’engagement de la collectivité pour la préservation de la biodiversité sur sa commune.

Enrichir l’Inventaire National du Patrimoine Naturel

Chaque année, l’Inventaire National du Patrimoine Naturel centralise l’ensemble des informations récoltées sur la biodiversité. Cela contribue à faire progresser la connaissance de notre environnement à l’échelle nationale. Depuis 2012, seize communes du territoire participent à ce programme. Six d’entre eux sont finalisés (Ayros-Arbouix, Bazus-Aure, Betpouey, Etsaut, Gaillagos, Lau-Balagnas). En dix ans, 55 000 hectares du territoire du Parc national ont déjà été prospectés et 100 000 observations d’animaux et de plantes collectées.

 

Des actions sont en cours afin de créer un réseau d’acteurs et de décideurs. Les gardes-moniteurs du secteur Aure du Parc national des Pyrénées envisagent notamment la création d’une page Facebook. L’objectif est d’inciter la population d’une commune à publier ses observations (photos, …) et faire part de ses expériences.

Répondre