Les temps forts du Tour de France à Saint-Lary Soulan

Le 14 juillet prochain, la commune de Saint-Lary Soulan va de nouveau vibrer au passage des coureurs cyclistes lors de l’arrivée au col du Portet de la 17ème étape du Tour de France 2021. Cette 12ème arrivée d’étape au sommet de cette station de ski des Hautes-Pyrénées (10 arrivées au Pla d’Adet puis 1 première arrivée au Col du Portet en 2018) est l’occasion de se remémorer les temps forts de son histoire commune avec le Tour, débuté en 1974.

Raymond Poulidor lors de l’inauguration de la plaque en hommage à son exploit de 1974

1974 : Raymond Poulidor, premier vainqueur au Pla d’Adet

Cette première arrivée d’étape du Tour de France au Pla d’Adet est demeurée pour Raymond Poulidor l’un des meilleurs souvenirs de sa longue carrière. En ce 15 juillet 1974, 7 ans après sa dernière victoire sur le Tour, Raymond Poulidor porte son attaque dans le premier virage de la montée vers le Pla d’Adet. Sublimé par le soutien d’une foule en liesse, il remporte cette 16ème étape entre Seo-de-Urgel et Saint-Lary Soulan/Pla D’Adet. Le grand Eddy Merckx est battu de près de 2 minutes. Une plaque commémorative est désormais scellée dans ce fameux virage.  La commune de Saint-Lary Soulan l’a inaugurée en juillet 2012 en présence de Raymond Poulidor.

Autre anecdote, moins sportive, de cette première arrivée au Pla d’Adet, quatre explosions se produisent dans la nuit du 15 au 16 juillet 1974. Revendiquées par le Groupe d’Actions Révolutionnaires Internationales, elles ont endommagés des véhicules du Tour de France stationnés à Saint-Lary Soulan.

1975 : Bernard Thévenet crève dans le dernier kilomètre

En ce 8 juillet 1975, personne ne semble pouvoir résister à un Bernard Thévenet survolté. Cette 11ème étape du Tour de France 1975 entre Pau et Saint-Lary Soulan/Pla d’Adet semble lui être promise. Cette deuxième arrivée au Pla d’Adet allait immanquablement voir un autre français inscrire son nom au palmarès. Après avoir lâché Eddy Merckx, qui ne doit pas garder un bon souvenir de cette ascension, seul Joop Zoetemelk parvient à prendre la roue du français. Une crevaison, dans le dernier kilomètre de l’ascension, oblige Bernard Thévenet à finir … sur la jante. Cette malchance ne l’empêchera pas, quelques jours plus tard, de remporter son premier Tour de France.

1976 : la moitié du peloton hors délais

Cette 14ème étape du Tour de France 1976 se déroule  le 10 juillet entre Saint-Gaudens et Saint-Lary Soulan/ Pla d’Adet. Un soleil de plomb assume le peloton. Lors de la 3ème arrivée au Pla d’Adet, deux grimpeurs d’exception, Lucien Van Impe et Luis Ocaña, se livrent un formidable duel. Le Belge finit par l’emporter devant l’Espagnol et réitérera son exploit en 1981 lors de la 5ème arrivée d’une étape du Tour au Pla d’Adet. Les écarts chronométriques creusés par ce duo vont toutefois obliger les commissaires de course à faire preuve de clémence. Seuls 52 coureurs sont arrivés dans les délais. Au départ de Saint-Lary Soulan, première et unique fois ville étape, tous les coureurs seront finalement autorisés à repartir. Seul incident notoire à déplorer au village départ : la fuite d’un fût de vin.

1993 : une arrivée royale

Le 21 juillet 1993, les trois meilleurs coureurs de la 80ème édition du Tour de France s’affrontent lors de l’ascension finale vers le Pla d’Adet.  Tony Rominger attaque au pied de la montée vers le Pla d’Adet. Il est immédiatement suivi par Miguel Indurain. Seul Zénon Zaskula parvient à les rejoindre à l’approche de Soulan. Vainqueur au sprint de cette 7ème arrivée au Pla d’Adet devant Tony Rominger et Miguel Indurain, Zénon Zaskula terminera finalement troisième sur les Champs-Élysées, devancé par l’Espagnol et le Suisse.

2001 : Laurent Jalabert impérial … jusqu’à Soulan

Le 21 juillet 2001, lors de la 13ème étape « Foix – Saint-Lary Soulan/Pla d’Adet », Laurent Jalabert réalise un véritable exploit. Malgré une chute à l’entrée  de Saint-Lary Soulan, il entame en solitaire la montée finale vers le Pla d’Adet. L’attaque de Lance Armstrong, un temps suivi par Jan Ullrich, lui sera fatale. L’américain le rejoint puis le dépose à la sortie du village de Soulan avant d’arriver seul au Pla d’Adet.  Le Tribunal Arbitral du Sport lui retirera cette victoire d’étape pour infraction au code du dopage. La même sanction sera infligée à son coéquipier George Hincapie pour sa victoire au Pla d’Adet lors du Tour 1995.  Autre fait marquant :  la chute de Jan Ullrich dans la descente du col de Peyresourde.

2018 : Nairo Quintana, premier vainqueur au col du Portet

L’étape « Bagnères-de-Luchon – Saint-Lary Soulan/Col du Portet » du Tour de France 2018 est restée dans les mémoires à plus d’un titre. Longue de 65 kilomètres, étape en ligne la plus courte du Tour de France depuis trente ans. Grille de départ au format de course automobile au pied du col de Peyresourde. Trois ascensions consécutives dont une arrivée inédite au col du Portet soit 60% de montée. Défaillance de Chris Froome et de Romain Bardet. Victoire en solitaire de Nairo Quintana, cinq ans après sa première victoire sur le Tour. Le 21 juillet 2018, le col du Portet est entrée dans la légende du Tour. Son ascension est désormais une référence pour les cyclotouristes. Nul doute qu’ils seront nombreux à assister à la deuxième ascension du col du Portet par les coureurs du Tour de France le 14 juillet prochain.

 

Autres vainqueurs d’étape du Tour de France au Pla d’Adet :

Mariano Martinez en 1978

Beat Breu en 1982

Rafal Majka en 2005.

Répondre