Saint Lary voit la vie en …. Bleuet

C’est avant leur départ pour Marcoussis et la Nouvelle Zélande que j’ai rencontré les joueurs de moins de 20 ans de l’équipe de France de Rugby à l’hôtel Mercure de Saint-Lary Soulan.

C’est en Mars que ces jeunes joueurs se sont imposés face à l’Irlande lors du Tournoi des 6 Nations. Cette semaine, ils sont à Saint-Lary Soulan en stage de préparation pour la coupe du Monde. A cette occasion, j’ai pu poser quelques question à l’entraineur de l’équipe, Fabien Pelous et à 2 des joueurs, Lucas Blanc et Jean Blaise Lespinasse (2 joueurs issus de l’équipe de Bordeaux-Bègles)

– Pourquoi avoir choisi Saint Lary pour votre stage de préparation?

Fabien Pelous : Tout d’abord parce que je connais bien le site, ensuite parce que la commune nous offre de nombreuses opportunités. L’hôtel Mercure également avec sa salle de sport et son accueil, sans oublier l’accueil chaleureux de Saint-Lary Soulan.

Les joueurs : On est tombé sur une semaine calme, on a pu se reposer. Il y a de bonnes installations et le paysage est magnifique. Nous avons fait du rafting en plus, et c’était génial !!!

– 20 ans c’est jeune. Comment vivez-vous le fait d’être déjà champion à votre âge ?

Les joueurs : C’était l’objectif de l’équipe. Nous avons gagné contre l’Angleterre dès le premier match des 6 Nations, du coup, ça à tout renforcé dès le départ. En plus le fait d’avoir gagné à Tarbes, en France, cela nous a donné encore plus d’entrain.

– Vous avez quel âge?

JB : 20 ans

Lucas: 19 ans

– Et les études dans tout ça ??!

FP : Ils ont une double formation obligatoire. C’est un sport étude en quelque sorte. Jusqu’au bac, la scolarité est prioritaire. S’ils ont des examens, ils y vont. En ce moment, un joueur est parti passer un examen. Ce n’est pas trop important qu’il ne soit pas là car nous sommes en préparation. Après, on ne peut pas non plus faire déplacer un tournoi ou un championnat pour un examen (rires).

JB Lespinasse : c’est assez difficile de mêler les deux, mais on y arrive. Je suis en bachelor « commerce international », j’ai eu mon bac l’année dernière, mais cette année, ça été plus difficile de lier les cours et le rugby.

Lucas Blanc : Moi, je suis en STAPS, et jusqu’à maintenant, j’étais au pôle « France » à Marcoussis.

– Si je ne me trompe pas, vous affronterez l’Irlande lors de votre premier match en coupe du monde. Après les avoirs battus, il y a quelques mois à Tarbes pour les 6 Nations, comment ressentez-vous ce match ?

FP : En arrivant en Nouvelle Zélande, on sera là avec une grosse pancarte en tant que vainqueur du grand Chelem des 6 Nations. On sera l’équipe la plus redoutée dans la poule.

Les joueurs : On a beaucoup de pression. Le premier match sera déterminant, mais il y aura un goût de revanche pour l’Irlande.

– Peut-on dire que vous êtes maintenant dans la cour des « Grands » ?  Est-ce un rêve qui se réalise ?

Les joueurs : C’est une étape de plus, mais tout à la fois un rêve. On vit au jour le jour, après, on espère que l’histoire sera longue.

– Vos impressions avant de partir en Nouvelle Zélande ?

FP : On a eu une bonne semaine d’entraînement. Et pour en revenir au site, on a beaucoup profité et ça été très bénéfique.

Les joueurs : On est un bon groupe, nous sommes 30 joueurs, le collectif est très bon et on souhaite arriver le plus loin possible.

Ce vendredi (15/05), le Staff de l’équipe des Bleuets dévoileront aux joueurs, les sélectionnés pour la Nouvelle Zélande. Après avoir discuté avec 2 d’entre eux, ce ne sera pas un échec s’ils ne sont pas sélectionnés. D’autres portes s’ouvriront.

Nous leur souhaitons bonne chance pour leur avenir… très prometteur et de la réussite en Nouvelle Zélande. En espérant les revoir à Saint-Lary Soulan avec un nouveau titre de champion !

centre

3 Commentaires

Répondre