100 ans d’histoire commune entre EDF et Saint-Lary Soulan

Par 30 septembre 2020octobre 10th, 2020Scoop.it

EDF et Saint-Lary Soulan partage 100 ans d’histoire. Chaque phase de l’évolution de la centrale hydroélectrique a coïncidé avec un accroissement de l’activité économique de ce petit village de montagne. Jusqu’à devenir un pôle touristique majeur dans les Hautes-Pyrénées.

Début de l’exploitation hydroélectrique à Saint-Lary

En 1918, l’État autorise la société Penarroya à exploiter la chute de Saint Lary sur la Neste d’Aure. Elle met son usine en service en 1920. Elle se compose alors d’une prise d’eau à Eget et de 5 groupes de production d’une puissance totale de 21 MW. En 1939, la Société d’Éclairage et de Force par l’Électricité (SEFE) rachète la société Penarroya. Deux décrets déclarant l’urgence et l’utilité publique l’autorisent à réaliser des travaux de captage complémentaires, en 1939, et d’aménagement de la chute de Maison Blanche en 1941. Les captages sur les cours d’eau du Rioumajou, d’Espiaube, de Lias et de Saint Germais sont mis en service en 1942. Après la reconstruction de la conduite forcée, sabotée dans sa partie supérieure en 1944, la nationalisation de la SEFE donne naissance, le 8 avril 1946, à EDF.

Un développement partagé au service d’un même territoire

La venue d’une nombreuse main d’œuvre nécessaire à la réalisation des infrastructures hydroélectriques va participer au développement de l’économie de la vallée d’Aure et de Saint-Lary. Économie jusqu’ici presque exclusivement agropastorale. EDF met en service l’usine Maison Blanche et construit, en 1950, le barrage de Cap de Long. Vincent Mir, nommé à la tête de la Commission Municipale Provisoire en 1944, entreprend alors une politique de grands travaux. En 1955, il lance le projet de création d’une station de ski. Les travaux de construction du téléphérique, en 1956, puis l’ouverture de la station, en 1957, vont dynamiser l’activité économique sur Saint-Lary.

Trois décennies d’évolution commune

En 1964, la fusion des villages de Saint-Lary et de Soulan va permettre d’étendre le domaine skiable. L’ouverture du tunnel d’Aragnouet Bielsa, en 1976, et la création des Thermes en 1988 confortent l’activité touristique. En 1971-1972, EDF procède au remplacement des 5 groupes de production d’origine par 2 groupes neufs. Entre 1985 et 1987, elle installe un troisième groupe de production dans le canal de restitution de l’usine. En 1990 et 1991, EDF poursuit sa politique de modernisation et de sécurisation de ses outils de production. Le site de Saint-Lary gère désormais la télétransmission et l’automatisation de la conduite des usines de la Vallée d’Aure.

Une collaboration qui perdure

Avec la télécabine de Vignec, en 2010, puis le télésiège des Bouleaux, en 2016, la station de Saint-Lary Soulan conforte sa place de première station des Pyrénées françaises. En 2000, le site de Saint-Lary Soulan devient le centre de conduite des 8 aménagements EDF des Vallées d’Aure et du Louron. Afin de favoriser le développement économique des vallées pyrénéennes, EDF crée, en 2013, l’Agence « Une Rivière Un Territoire » qui marque une nouvelle étape dans le renforcement des liens entre Saint Lary Soulan et EDF. En 2015, EDF met en place l’e-exploitation de l’usine et, en 2017, de nouveaux modes d’exploitation de l’usine de Maison Blanche permet d’adapter son fonctionnement aux phénomènes climatiques. Enfin, d’ici à 2021, EDF aura investi 10 millions d’euros afin de rénover les conduites forcées datant de 1920.

Véritable synergie entre attractivité du territoire et poursuite d’un développement raisonné

L’usine de Saint-Lary Soulan produit désormais 128 GWh/ans soit l’équivalent de la consommation électrique de 52 900 habitants. Elle emploie 23 agents. Il existe désormais une réelle interdépendance entre le site d’EDF et l’attractivité du territoire de Saint-Lary Soulan. Attractivité confortée par des entreprises locales qualifiées qui sont, au quotidien, les partenaires d’EDF.  Afin de célébrer ce centenaire, un logo a été créé et un film est en cours de réalisation. Compte tenu des restrictions imposées par le gouvernement afin de lutter contre la covid-19, les différentes manifestations prévues pour fêter ce centenaire ont dû être reportées.

 

Répondre