Pisteurs-secouristes : agents de votre sécurité

Par 23 décembre 2019 Scoop.it
Pisteur secouriste. Crédit Photo Altiservice.

Le métier de pisteur-secouriste ne se limite pas à venir secourir des skieurs sur les pistes. Ils sont les garants de la sécurité de tous ceux qui profitent d’un séjour au ski.  Le travail effectué par Pierre VEDERE, Directeur de la sécurité des pistes de la station de Saint-Lary, et son équipe atteste  que les pistes-secouristes sont bien les agents de votre sécurité sur le domaine skiable.

La sécurisation matérielle de 100 kilomètres de pistes

Dès la fin de la période des estives, l’équipe des pistes sécurise l’ensemble des 100 kilomètres du domaine. Cette préparation débute, courant octobre, par l’installation de plus de 1200 matelas de protection . Tous les pylônes des remontées mécaniques et les canons à neige sont notamment sécurisés. Elle se poursuit par la remise en service des systèmes de déclenchement d’avalanches et par l’installation des cordes et filets de protection. Et s’achève par la pose des jalons sur l’ensemble des pistes. Cette phase s’accompagne d’un suivi quotidien de l’évolution du manteau neigeux.

Un suivi quotidien de l’évolution du manteau neigeux

Assurer un suivi de l’évolution du manteau neigeux est essentiel. Nouvelle chute de neige, variation des températures, vent, le moindre changement climatique est susceptible de faire évoluer la stabilité du manteau neigeux. Les chefs de secteurs du domaine de Saint-Lary, aidés des pisteurs, s’astreignent  à en estimer quotidiennement les risques. Cette surveillance se concrétise par un travail mené en étroite collaboration avec les dameurs et les producteurs de neige de culture.

La sécurité : un travail d’équipe

Dès les premières neiges, les dameurs  façonnent la sous couche, essentielle pour assurer la pérennité du manteau neigeux. Une collaboration constante est ensuite mise en place entre les services des pistes, de damage et de production de neige de culture. Chaque intervention sur la qualité du manteau neigeux répond toujours à un impératif de sécurité. Chaque jour, les chefs de secteur parcourent le domaine afin d’analyser le manteau neigeux. Ils programment ensuite le travail des dameurs et, si nécessaire, définissent les zones de production de neige de culture.

Mobilisation des pisteurs tout au long de la saison

Chaque matin, les pisteurs-secouristes de la station de Saint-Lary, tous titulaires du diplôme dit « de 1er degré », contrôlent l’état de toutes les pistes avant d’en autoriser l’ouverture. Ils procèdent de la même façon en fin de journée afin de s’assurer qu’il ne reste plus aucun skieur sur le domaine. En cours de journée, ils se postent généralement sur les points hauts de la station. Ils assurent l’accueil et l’information des skieurs, contrôlent le bon jalonnage des pistes et portent secours aux blessés. En cours de saison, 28 personnes sont affectées au service des pistes, 16 au service de damage et 6 à la production de neige sur la station de Saint-Lary.

La sécurité est l’affaire de tous

Parce que la sécurité n’est pas que l’affaire des pisteurs-secouristes, chaque skieur doit respecter certaines règles. Il est notamment recommandé aux skieurs débutants de tenir compte de leur niveau. Les pisteurs secouristes sont présents pour vous renseigner. Chaque skieur, en plus d’être bien équipé, doit adapter sa vitesse à l’affluence sur les pistes. De plus en plus d’accidents sont dus à des collisions. Si le port du casque n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé. Quant au ski hors-piste, il ne s’improvise pas. Au-delà d’être un skieur de bon niveau, il est indispensable de consulter les bulletins d’enneigement, de se renseigner auprès des pisteurs-secouristes sur l’état du manteau neigeux, d’être équipé pour la circonstance (Détecteur de Victime d’Avalanche, sonde, pelle et sac Airbag), de ne jamais partir seul et d’indiquer son lieu de sortie.

Répondre